L’Histoire du reblochon de Savoie utilisé pour la Tartiflette Géante

Histoire du reblochon

Histoire du véritable Reblochon des AravisHistoire du véritable Reblochon des AravisAu XIIIe siècle, dans la vallée des Aravis en Haute-Savoie (France), la Dîme d’Alpage était perçue en fonction de la quantité de lait produite.

Afin de se soustraire à cet impôt, l’alpagiste avait coutume de ne pas terminer la traite de ses vaches.

C’est alors qu’il reblochait, recueillant ainsi du lait plus crémeux avec lequel il fabriquait, en cachette, des petites tommes appelées aujourd’hui reblochon.

REBLOCHER : pincer le pis de la vache une deuxième fois.
EN PATOIS : rablassâ, maruader, voler.

Le Reblochon est le 1er fromage de Savoie à avoir obtenu l’A.O.C en 1958.

Les meilleurs reblochon proviennent de Thônes et de La Clusaz en France.

Après l’emprésurage, le caillage, on le découpe au « brassoir« , on l’égoutte puis le moulage intervient. Placé ensuite en hâloir pour le séchage, il est retourné tous les 2 jours et lavé au petit lait. Au cours de cette étape, il se pare d’une croûte jaune safran recouverte d’une fine mousse blanche.

Un mince disque d’épicéa est placé sous le fromage avant d’être emballé. Il permet à ce fromage de vache des Aravis de garder une certaine tenue lorsqu’il est très affiné de 3 à 4 semaines, et de réguler son taux d’humidité.

La pâte ivoire, onctueuse, possède une saveur. Un arrière goût de noisette contraste parois avec la forte odeur de cave humide qui se dégage du Reblochon.

Crémeux, le Reblochon est souvent relevé d’arômes herbacés.

Reblochon fruitier des Aravis